Logo Paravol

Quand il pleut ?

 

Il y a de plus en plus de vélotafeurs, mais que faire quand il pleut ? Voici un guide des réflexes à adopter qui vous aide à braver la pluie à vélo ! 

  

   J’adapte ma conduite

Quand le temps est pluvieux, il est important pour votre sécurité d’adopter un comportement adapté. 
L’anticipation est primordiale pour pédaler sans risque, le temps de réaction         est parfois plus long notamment pour freiner sur un sol glissant.                     L’adhérence des patins de freinage est diminuée quand la route est                       humide, la distance de freinage augmente.

Evitez de freiner brusquement, mais freinez plus légèrement, plusieurs             fois et roulez à une vitesse raisonnable. 

Certaines routes ou surfaces deviennent rapidement glissantes et         dangereuses. Faites attention aux plaques d’égouts, aux rails de tramway             mais également aux surfaces peintes comme les signalisation au sol                       qui sont beaucoup moins adhérentes que le bitume. 

En cas de pluie, il faut porter une attention particulière à l’état de ses pneus. Des pneus moins gonflés, par temps de pluie, auront plus de contact avec le sol et seront donc plus adhérents. 

 


   Je m'équipe correctement 

Pour être protéger de la pluie, il faut aussi s’habiller en conséquence. 

La veste anti-pluie peut s’avérer très pratique, elle protège les bras et le haut du corps ! Privilégiez une veste légère et imperméable. Le poncho traditionnel fait tout aussi bien l’affaire, sauf en cas de vent !

Les mains sont également exposées à la pluie, aujourd’hui il existe des gants spéciaux ou encore des manchons pour guidon. 

Pour les jambes, les sur-pantalons larges et imperméables sont recommandés.          
Les sur-chaussures sont aussi envisageables !

Enfin, pour la tête, il existe des bonnets imperméables ou des casques à visière.            
La nuit par temps de pluie, le cycliste est moins repérable par les autres usagers             de la route, il faut donc être visible !
 

Les éclairages vélo à forte puissance ou clignotants sont à privilégier ainsi                       que les accessoires de signalisation comme un gilet fluo ou des                      équipements vélo réfléchissants. 

 

   J’entretiens mon vélo 

Après une sortie sous la pluie, l’idéal est de nettoyer les pneus et la chaîne sans attendre. Une vérification peut être effectuée régulièrement : les freins, les pneus, l’éclairage, le serrage des boulons… ! 

 

   La pluie et le VAE 

Comme le vélo classique, le vélo électrique requiert plus d’attention par temps de pluie, la distance de freinage augmentant. Le terrain est moins adhérent et le vélo étant plus lourd, il faut anticiper. Le freinage doit être égal à l’avant et à l’arrière. 

La batterie d’un VAE est généralement protégée de l’eau et de l’humidité. Cependant, par temps de pluie, il est recommandé de s’équiper d’une housse protectrice ou de la retirer complètement du vélo. Méfiez vous de la condensation, phénomène qui arrive aussi quand la température du sol est plus élevée que celle de l’air !

 

 

 

D'autres conseils ? 

1 commentaire
Groll Patricia
Groll Patricia
02 Décembre 2018

Merci pour ce rappel bien utile des bonnes pratiques par temps de pluie ,