Logo Paravol

Pourquoi identifier son vélo ?

QUI SUIS-JE ?

 

Quelle que soit la période de l’année, on m'utilise pour aller et revenir du boulot, pour faire les courses, se rendre à des rendez-vous, et même sortir                  sans avoir à se soucier du parking…

On m'aime quand le temps est clément, un peu moins quand il pleut. Il peut être très cher à mon coeur et à mon porte-feuille, et quand je me le fais                 voler, j'aimerais qu'il retrouve le chemin de la maison !

 

 

     "IDENTIFIER SON VÉLO, ÇA SERT À RIEN"

 

L'identification, arme de dissuasion massive 

 

 

Le marquage ou l'identification divise par 2 le risque de vol du fait de son caractère dissuasif : apposé directement sur le cadre, le marquage est vite repéré. Le QR Code et le logo Paravol sèment le doute sur un éventuel traçeur... La fréquence de vol de la communauté Paravol est 2 fois plus faible que celle observée des grandes métropoles. Et cela concerne particulièrement le vol "d’emprunt", le plus récurent : le voleur se débarrasse du vélo après utilisation. 

* Les vélos possèdent un numéro de série d'origine visible sur le cadre. C'est ce numéro qui est associé à la fiche d'identité du vélo lors de l'enregistrement !

Le marquage-l'enregistrement- vient évidemment en complément d’un bon antivol. Plusieurs modèles existent et il faut se pencher sur leur solidité mais aussi sur  leur utilisation : les antivols en U sont les plus efficaces et les plus solides face aux voleurs, c’est pourquoi ils sont fortement conseillés, néanmoins, il est parfois difficile d'attacher son vélo à un point fixe avec ce type d'antivol, ce qui est aussi un élément de prévention majeur... 

* : Analyse de notre base au 31 décembre 2017 comparée à celle d'un assureur vélo (Cyclassur).

 

 

"SEULEMENT 3% DES VÉLOS RETROUVÉS SONT RESTITUÉS"

 

Rendre son vélo identifiable, c'est le rendre restituable 

 

 

Si un antivol s'impose en ville, ce dernier est parfois facilement rompu sous la pression d’une grosse pince. 400 000 vélos sont volés chaque année, en somme 1 vélo sur 6 !! Mais 150 000 vélos volés sont également retrouvés : malheureusement, pour la plupart, non identifiés, ils ne peuvent pas être restitués à leur propriétaire ! En revanche, si le vélo est identifiable, il peut être restitué à son propriétaire.  

Si votre vélo est retrouvé, le "trouveur" peut facilement faire remonter l'information à son propriétaire via l'identification. Il n'aura pas directement accès aux coordonnées du propriétaire mais pourra prévenir les autorités compétentes, qui elles, feront le nécessaire pour procéder à la restitution du vélo au propriétaire. En effet, l'anonymat du propriétaire est préservé. L’identification ne "trace" pas le propriétaire d'un vélo car seul Paravol a accès aux données personnelles. Chez d'autres opérateurs, la base de données des propriétaires est consultable par les autorités compétentes qui ont accès aux noms et adresses des propriétaires. 

Les services de Police de Bordeaux, de Strasbourg, de Nantes, s'y emploient : en plus d'un service dédié au vélo, un site Internet est mis à jour avec les vélos volés retrouvés, en photo, pour que les propriétaires puissent le consulter et le récupérer. Que d'effort pour des résultats encourageants mais qui pourraient être multipliés par 100 grâce à l'enregistrement sur un site internet !  

 

"COMMENT AGIR À MON ÉCHELLE ?"

 

Identifier son vélo c'est bien, agir contre le vol c'est mieux !

             

 

Tout le monde a la possibilité de participer à l'identification des vélos volés : les particuliers, les collectivités territoriales, les magasins, les commissariats... Il vous suffit de scanner le QR Code d'identification présent sur les vélos enregistrés. Le QR Code facilite l'acces direct la la fiche d'identité du vélo qui vous permet de consulter son statut *! Si'l s'agit d'un vélo volé, il vous suffit de contacter Paravol pour que l'équipe s'occupe de la restitution au propriétaire

* : Chaque propriétaire peut changer le statut du vélo ("vendu, volé, non-volé"), via la fiche du vélo sur son compte personnel. 

 

 

"ET QUAND JE VENDS MON VÉLO ?"

 

Faciliter la revente

 

 

Au moment de la publication d'une annonce sur un site de vente entre particuliers, l’identification d'un bien comme celle d'un vélo permet aux nouveaux propriétaires de lutter contre le recel en orientant leur choix vers les annonces "sûres", qui sont celles proposant soit la facture du bien, soit l'attestation de propriété.

En publiant son attestation de propriété, le propriétaire-vendeur prouve que le vélo lui appartient. Cette attestation permet à l'acheteur d'être rassuré quant à la provenance du vélo, car le recel est malheureusement très répandu sur les sites "entre particuliers". Et chacun peut, involontairement, devenir un des maillons de la chaîne du recel. 

L'acheteur bénéficie d'un choix important d'annonces en ligne. Le fait d'accompagner l'annonce de l'attestation de propriété du vélo le rassure : ni vous, ni lui, ne participez au recel. Et c'est votre annonce qui sera jugée la plus "clean"

 

 

 

Autant de vélos "abandonnés" que possible, tu scanneras. 

Un vélo volé, tu n'achèteras pas.

Ton vélo tu identifieras.  

 

QUE CHOISIR ? 

 

Marquage, gravage, QR Code, ou autres numérotations... Multiples sont les possibilités d'identifier son vélo mais les intervenants sont malheureusement peu nombreux.

Je vous propose cet éventail de choix, mais il est vrai que je me consacre à Paravol et que le doute est permis sur mon objectivité... 

 

Les détracteurs de l'identification mettent en avant le fait qu'ils ne souhaitent pas donner leur nom, que le vélo c'est la liberté et l'anonymat. Pour ma part, je suis entièrement d'accord avec cela : Identifier, ce n'est pas immatriculer ! 

 

0 commentaire

Déposer le premier commentaire