Logo Paravol

Conseils pour vendre son vélo d’occasion

Vous en avez assez de votre "vieux" vélo et en souhaitez un nouveau ?  Vendez-le d’occasion pour vous faire un peu d’argent !

Le marché de l’occasion est en plein essor en raison des préoccupations économiques, écologiques, et de la tendance actuelle «vintage».  Paravol vous donne quelques conseils pour optimiser la vente de votre petite reine tout en rassurant l’acheteur sur le bien convoité… En effet, Paravol souhaite agir contre le vol et le recel de vélos en sensibilisant un grand nombre d’usagers.

Vous êtes prêts ? A vos lunettes !

 Conseils pour vendre son vélo d’occasion.

Où vendre son vélo ?

Le vélo d’occasion peut se vendre sur internet, via les sites d’occasion ou à deux pas de chez vous, dans des magasins de vélo ou lors de bourses à vélo. Dans un cas comme dans l’autre, il est recommandé de rencontrer l’acheteur.

 ·        Les sites d’occasion :

On ne les présente plus, « Le Bon Coin », « EBay », « Mondebarras » restent les sites internet les plus consultés pour l’achat de biens de seconde main. Mais il existe d’autres sites internet, spécialisés dans la vente du vélo d’occasion comme « Troc Vélo », « Tous les vélos » ou « 1 2 3 Vélos » où l’on trouve plus de choix, des vélos haut de gamme dont le prix est parfois supérieur à 1000 €. Sur le site « Troc Vélo » par exemple, vous trouverez de nombreuses catégories selon ce que vous cherchez (VAE, VTT, vélo de ville, tandem, collection vintage…).

 ·        Les magasins de vélo :

Certains magasins rachètent des vélos ! Néanmoins, le prix d'achat du vélo sera inférieur à celui du marché, dans l’optique pour le magasin, de dégager un certain bénéfice.

·        Les bourses au vélo ou brocantes :

Les bourses au vélo sont des rassemblements urbains organisés plusieurs fois par an où se rencontrent parfois vendeurs et acheteurs. Vous avez l’occasion de rencontrer l’acheteur sur place, gage de confiance. En effet, vous pourrez ainsi éviter de tomber sur un receleur ou le flairer s’il se présente. Le prix de vente du vélo est souvent inférieur à celui vendu sur un site d’occasion, les acheteurs cherchant souvent des bonnes affaires et n’hésitant pas à faire baisser les prix…

Renseignez-vous auprès d’associations de vélo ou mairies pour connaitre la date de la prochaine bourse à vélo organisée à côté de chez vous. Vous pouvez également consulter le site Velook, qui livre les dates clés des bourses à vélo : https://www.velook.fr/bourse-foire-velo-occasion/

 Bien présenter son vélo

Le premier conseil que l’on peut vous donner est de vous mettre à la place de l’acheteur et de vous poser les questions qu’il pourrait se poser (Quel type de vélo ? Quelle taille ? Quel prix ? Qu’attendre du vendeur ? etc)

Il faut que votre vélo soit bien présenté afin de donner envie et de rassurer l’acheteur :

·        Nettoyez votre vélo.

·        Prenez une photo nette du vélo en entier.

·        Variez les angles de vue.

·        Privilégiez un endroit éclairé et en extérieur.

·        Faites attention au contre-jour si la photo est prise en extérieur.

·        Evitez les endroits encombrés.

Faire une belle annonce

Il faut soigner votre annonce, le titre avant tout. Choisissez un titre court, explicite en indiquant le modèle du vélo, éventuellement la couleur et la taille. Donnez une description avec le plus de détails possibles sur le vélo : modèle, couleur, taille, année d’achat, variations de la selle, poids, particularités du vélo et accessoires si vous les incluez (panier, antivol, etc).

Indiquez tous les justificatifs liés à l’achat que vous possédez (facture, certificat de cession, etc). Si vous avez récemment changé des pièces ou réalisé une révision générale de votre vélo, dites-le. C’est un bon moyen de le mettre en valeur et de faire monter le prix !

Faites attention à l’orthographe et à la grammaire. Les fautes sont souvent peu appréciées des potentiels acheteurs. De même, soignez votre mise en page pour faciliter la lecture de votre annonce : aérez le texte et n’oubliez pas les majuscules et les points.

Si au bout de quelques jours votre vélo n’est toujours pas vendu, pensez à la réactualiser pour qu’elle s’affiche en haut des recherches, et vérifiez une dernière fois la cohérence de votre annonce, si rien n'est oublié, que les moyens de vous contacter soient sans erreur et convenants au plus grand nombre, ainsi que sa bonne lisibilité.

Pour quel prix ?

Avant de fixer le prix de votre vélo, regardez des annonces identiques, proposant le même bien, afin de ne pas sous/surestimer le prix de votre vélo. Il faut un prix pertinent afin de garantir la rapidité de la vente. Le prix du vélo varie selon la date d’achat, la gamme et l’état d’usure du vélo. Il existe d'ailleurs un ARGUS DU VELO VINTAGE voir le site VELOOK

Vendre son vélo de façon originale

Une annonce originale peut vous valoriser puisqu’elle vous permet de vous démarquer des annonces voisines.
Une annonce amusante est une annonce dont on se souvient. N’hésitez pas à adopter un ton ludique et décalé ! Vous pouvez, dans l’annonce, parler à la place de votre vélo ou vous adresser à lui, en vous remémorant les bons moments passés à ses côtés. Dans tous les cas, il faut donner envie à l’acheteur de choisir votre vélo plutôt qu’un autre !

 

Voici un exemple d’une annonce Le Bon Coin pour le moins originale… et pleine de fautes... et une autre sans doute délicieuse !

                

 

Lutter contre le vol et le recel de vélos

Le marché de l’occasion est très pratique mais peut vite être "dangereux"… il faut à tout prix éviter les arnaques et agir contre le vol et le recel des vélos. Aussi, que vous vendiez ou achetiez un vélo, le paiement en espèce est conseillé ainsi que la rencontre avec l’acheteur. Pour le paiement par chèque , attendez l’encaissement avant l’envoi du vélo.

 De même, vendeurs et acheteurs doivent absolument fournir ou demander des justificatifs liés à l’achat (facture, certificat de cession, justificatif d’achats de pièces complémentaires etc.). La confiance mutuelle est essentielle dans ce type d’échange !

Un vélo identifié sera vendu plus aisément puisqu’il rassure l’acheteur en attestant que le vélo que vous possédez n’est pas un vélo volé. Paravol, système d’identification, comme Bicycode, met en place une base de données nationale associant les informations relatives aux vélos à leurs propriétaires comme le numéro de série.
En cas de vol, le vélo identifié a plus de chances d’être détecté, et restitué, par les autorités.
Lorsque vous vendez un vélo identifié, il ne faut ne pas oublier de donner l’attestation de propriété ou le passeport du vélo à l’acheteur et de signaler à Paravol ou Bicycode que le vélo a été vendu… le vélo identifié ayant désormais un nouveau propriétaire ! Un certificat de cession peut faire l'affaire !

 

 Cet article vous-a-t-il été utile ? N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à liker notre page Facebook !

Consultez notre article : « Conseils pour acheter un vélo d’occasion » !

 SOURCES :

Googles Images.

Trocvelo.com

Vttoccasion.com

Matosvelo.com

Velook.fr

Bicycode.org

 

0 commentaire

Déposer le premier commentaire